une2

Débats, rencontres et table rondes

 

Au Cinémovida et à l’Office culturel

 


L’autogestion de l’utopie à la réalité

À partir d’un documentaire réalisé par Jérôme Skalski pour Colères du Présent, et de l’expérience des trois apprentis journalistes Zoé, Clarisse et Sarah, le débat s’ouvrira sur la question de l’autogestion en pratique. Table ronde animée par Jérôme Sklaski (L’Humanité). En partenariat avec le foyer Benoit Labre et L’Humanité. Une action de l’université populaire de Colères du Présent.

\\ 11h00  Office culturel, grande salle


« Naître et en être », un regard journalistique sur cette France des privilèges

Le reportage Naître et en être de Gwenn Dubourthoumieu (paru dans le dernier numéro de la revue 6 Mois) plonge le lecteur dans l’univers des plus privilégiés des Français étudiés par les sociologues Michel et Monique Pinçon-Charlot. L’occasion d’ouvrir le débat en leur présence, et de revenir sur le métier de photo-journaliste. Avec Gwenn Dubourthoumieu, Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot ; débat animé par Marie-Pierre Subtil (rédactrice en chef de 6 Mois). Débat dans le cadre de l’université populaire de Colères du Présent.

\\ 11h30  Cinémovida

 

1936, 1946, 2016 pour mieux être ensemble

Que reste-t-il aujourd’hui des grandes utopies qui ont porté le Front Populaire au pouvoir et nourri le Comité national de la Résistance ? Comment les gouvernements successifs ont-ils rogné les acquis sociaux, jusqu’à attaquer aujourd’hui le code du travail ? Un débat avec Stéphane Sirot, auteur de Le syndicalisme, la politique et la grève. France et Europe (Arbre bleu éditions), Marc Leleux, auteur de Aux sources de la précarité, l’instrumentalisation du travail dans le Nord 1848-1914 (Septentrion), Cédric Porte, co-auteur de Travailler à tout prix et des représentants de la CCAS.

\\ 12h00 Office culturel, grande salle

 

Société hypermarché

L’auteur de l’affiche, Jean-Luc Loyer, a signé avec Xavier Bétaucourt Le Grand A, un album qui retrace l’histoire du plus grand supermarché de France, le Auchan d’Hénin-Beaumont. Une histoire politique, économique et culturelle, autant de ces lieux que des communes autour, et notamment Hénin-Beaumont.

\\ 14h00 /!\  Le clair logis, 3 rue Paul Perrin (proche Grand Place)

 


La Corruption, la démocratie et l’Europe

Rencontre avec Eva Joly – On connaît la femme politique et la juge qui travailla sur les affaires Tapie, Dumas ou Elf. On connaît moins l’auteure. Dans cet essai, elle dénonce les systèmes mafieux, de blanchiment d’argent, de corruption généralisée au coeur de l’Europe et jusque son sommet. Un brûlot salvateur.

\\ 14h00  Cinémovida

 

La nature s’habille en noir

Le roman noir est souvent teinté de rouge, sang bien sûr. Mais l’édition voit aussi une nouvelle couleur se répandre peu à peu dans le noir : le vert. Pascal Dessaint, Franck Bouysse reviendront sur cette nouvelle sève littéraire, de même que Cyril Henry (directeur de la collection Territori). Une table ronde animée par Hervé Delouche et Gwen Denoyers (revue 813).

\\ 15h00  Office culturel, grande salle

 

Éclairer les ombres de la Ve République

Avec Benoit Colombat, et Dominique Manotti* – Penser la démocratie autrement nous oblige à repenser la démocratie française telle qu’elle s’est construite dans l’histoire. Avec les auteurs de Cher pays de notre enfance ainsi que l’auteure de L’Or noir repenser autrement la politique telle qu’elle se mène, bien loin de l’idéal démocratique solaire et lumineux, une plongée dans les ombres de ses pratiques au coeur de la Ve République.

\\ 15h30  Cinémovida

 


Les économistes contre la démocratie ?

Un dialogue entre Michael Goodwin et Laurent Cordonnier – Michael Goodwin a signé aux Arènes un album qui retrace trois siècles de théorie économique. Laurent Cordonnier, économiste atterré, contributeur au Monde diplomatique, est l’auteur de nombreux livres dont La Liquidation (Les Liens qui Libèrent) qui pousse la logique du libre-échange à l’extrême dans un récit d’anticipation drôle et caustique. Leur aventure croisée donne à réfléchir sur les aspects les plus symptomatiques de nos délires contemporains, et mettent en débat la notion même de démocratie.

\\ 16h15  Office culturel, grande salle

 


Podemos, un abécédaire

Invités très spéciaux du salon du livre cette année, les représentants du mouvement politique espagnol Podemos ont fait l’objet d’un reportage produit par Colères du Présent et réalisé en octobre 2015 par Jérôme Skalski, avec Clarisse, Zoé et Sarah, ainsi que Juliette Ulrich. Après les 52 minutes de projection, retour sur ce travail de terrain, et les perspectives de ce parti pour l’Espagne autant que pour l’avenir politique de l’Europe. En présence de Jorge Lago*, responsable Podemos pour les questions internationales et culturelles et des militantes madrilaines. Table ronde avec Jérôme Skalski (L’Humanité).

\\ 17h00  Cinémovida

 

Robespierre, la fabrication d’un monstre

Avec Jean-Clément Martin – Pourquoi la figure de « l’Incorruptible » reste-t-elle toujours attachée à la Terreur et ses pulsions morbides ? Loin des clichés, Jean-Clément Martin, professeur émérite de l’université Paris 1-Panthéon Sorbonne, avance pas à pas dans la vie de cet homme qui passionne toujours autant. Un essai remarquable autant qu’un acte politique. Rencontre animée par Alexandre Cousin.

\\ 17h30  Office culturel, grande salle


 

L’université populaire de Colères du Présent – Office culturel

 

11h30 L’écriture de soi : guérison, réparation, transformation

Avec Paul Masson, Sophie Daull et Patrice Robin

Comment parler de soi ou de ses proches et pourquoi ? Qu’est-ce qui se joue et comment en jouer ? Un débat mené par Paul Masson et les groupes d’écriture du projet Traverse (livres à découvrir sur les stands de Colères du Présent), suivi d’une performance-lecture par Jean-Marc Flahaut, Olivia Profizi, Céline TelliezBastien Quignon. Avec l’association ALFA, le centre social Les Brebis de Mazingarbe et la médiathèque de Courrières.

 

12h00 : Les assises des auteurs et dessinateurs

/!\  Le clair logis, 3 rue Paul Perrin (proche Grand Place)

Emmenée par Christian Vial et Pascal Dessaint notamment, une pétition a tourné récemment sur la question du statut des auteurs et sa remise en question par le gouvernement. Le salon du livre du 1er mai est aussi l’occasion pour tous ces artistes de se regrouper, de se retrouver et de discuter du statut d’auteur. Avec le Syndicat des écrivains de langue française (SELF)

 

14h15 : Les dynamiques positives de la diversité culturelle

On parle souvent de diversité pour parler de différence, et souvent de différence dans des problématiques difficiles. Mais si l’on regardait de l’autre côté ? Que peut-on tirer comme richesse de cette diversité ? Quels en sont les freins ou les déclencheurs ? Un débat animé par Alain Merckaert avec Bernard Delmotte, auteur de Citoyens d’Europe, des étrangers qui votent, de Jean-Pierre Loubet, auteur de Pour une éducation à la diversité culturelle et de Walid Hajar pour la revue L’énergie musulmane et autres richesses françaises (éditions Philippe Rey).

 

15h15 : L’énergie est un droit

Il y a deux ans, nous avions reçu l’association les Robins des bois, qui remet l’électricité lorsqu’EDF décide de couper les lignes des plus démunis. L’association Droit à l’énergie revendique dans son nom même une autre vision du monde. Avec Daniel Dewalle, auteur, ancien maire d’Houdain et toujours militant, et en partenariat avec la CMCAS Nord-Pasde-Calais.

 

16h15 : Zone de Front, deux ans après

Les 23 et 30 mars 2014, la carte politique française est bouleversée. Le Front national gagne plusieurs villes, dont Hayange.Vincent Jarousseau, photographe, et Valérie Igounet, historienne, y ont effectué une plongée d’un an, entre deux fêtes du cochon (voir p.8). Une rencontre en présence de Patrick de Saint-Exupéry, rédacteur en chef de la revue XXI.

 

17h15 : Le féminisme dans le monde arabe

Pour écrire Féministes du monde arabe (Les Arènes), Charlotte Bienaimée est allée dans les pays des « printemps », où les femmes doivent encore se créer une place dans la société. Au-delà du cas particulier de ces femmes, la question se noue à celle du féminisme en général, comme la collection Sorcières portée par Isabelle Cambourakis (aux éditions qui portent son nom) permet de le révéler. Un débat animé par Céline Telliez, en présence de représentantes d’associations féministes.


 

Sur le studio de PFM

 

10h00 : Tracts, cartes postales… support de contestation

Avec Anne Steiner – L’auteure de Le Temps des révoltes retrace une certaine histoire des luttes sociales révélées par les cartes postales telles qu’on les avait oubliées, lorsqu’elles reflétaient les engagements plutôt que les loisirs.

 

11h00 : Une histoire du rap en France

Rencontre avec Karim Hammou – Lorsque rap et hip-hop apparaissent en France au tournant des années 1980, nombreux sont ceux qui n’y voient qu’un phénomène éphémère. Trente ans plus tard, ce genre musical est bien vivant. Comment le rap est-il né en France et comment s’est-il développé ? Qui en a tiré profit ? Pourquoi ce genre musical est-il si étroitement associé aux banlieues ? Rencontre avec Karim Hammou, auteur de cet éclairant essai.

 

12h00 : Easy reader : table ronde BD !

Les micros d’Easy Reader (rebaptisés pour l’occasion) s’ouvrent à la BD en direct de 12h à 14h. Au programme: Marcello Quintanilha, Benoît Guillaume, les éditions Polystyrène et bien d’autres !

 

14h00 : Fabrique et usage des sans-papiers

L’actualité a mis en lumière ces populations qui traversent l’Europe et se retrouvent pour nombre d’entre eux, à Calais, dans l’impasse. Pourquoi les sociétés occidentales produisent-elles des sans-papiers ? Comment les économies se servent-elles de ces populations dans des secteurs spécifiques (bâtiment, prostitution…) ? Avec Hamid Sulaiman auteur de Freedom Hospital (Cà et Là), Kerry Hudson auteure de La couleur de l’eau (Philippe Rey – prix Fémina étranger 2015) et des intervenants du livre Réfugiés co-édité par ARTE et Invenit.

 

15h00 : Émission spéciale Ados en colère

Le prix Ados en colère a été remis le mardi 26 avril. PFM et des apprentis-journalistes retracent les grandes lignes de cette action très originale qui rassemble toute une journée 500 adolescents autour des livres. Une conclusion parfaite à la lecture du livre lauréat prévue à 14h par un groupe d’adolescents accompagnés par Thomas Suel dans le cadre d’ateliers pour la voix et la scène organisés en partenariat avec le Théâtre le Grand Bleu.

 

16h00 : L’internationale situationniste

L’Internationale situationniste a une postérité foisonnante. Depuis les années 1968, sa théorie critique nourrit la vie intellectuelle et les pratiques militantes. Comment ce mouvement parvint-il à essaimer dans le monde entier ? Rencontre avec Anna Trespeuch-Berthelot auteure de L’internationale situationniste, de l’histoire au mythe (1948-2013) (PUF) animée par Philippe Le Doussal et Jean Pasqualini.

 

17h00 : Le roman noir au-delà des océans

Caryl Férey et Patrick Pécherot nous emmènent tous deux vers de nouvelles contrées : le Chili des banlieues pour l’un, les Etats-Unis aux temps des westerns pour l’autre. Deux signatures du roman noir qui nous emportent au-delà des océans. Rencontre animée par Guy Lesniewski et Hervé Delouche, en maîtres d’équipage.

 

18h00 : Rencontre en direct du lauréat du prix Amila-Meckert 2016

Son nom est révélé le 30 avril au soir. PFM reçoit l’auteur dans ses studios mobiles pour une rencontre “à chaud” animée par Guy Lesniewski.

 


 

Un commentaire