Lectures et performances

Atelier de notes visuelles

Nouveauté sur ce salon, l’atelier de note visuelle que propose Roberto Ferrucci. Nous avons tous ou presque des téléphones qui aujourd’hui prennent des photos, permettent de prendre des notes. A travers son expérience, qui ouvre d’ailleurs son dernier roman Venise est lagune, Roberto Ferrucci nous apprendra comment transformer en outil d’écriture visuelle un téléphone multifonctions.
> 10h Foyer Clair-Logis (3 rue Paul Perrin)

Une journée de contes sous le chapiteau jeunesse

à partir de 3 ans
Des adolescents qui animent un tapis d’éveil ; des adultes venus lire quelques contes d’ailleurs avec l’aide du Centre d’accueil des demandeurs d’asile d’Arras et la médiathèque de Grenay. Autant d’occasions pour les plus petits de découvrir des histoires, d’ouvrir des livres et d’aller a la rencontre de nouveaux mondes.
> Toute la journée ; programme à retrouver sur place et sur ce site 

La peau du pou

conte musical de Pierre Delye et Gregory Allaert (1h15)
à partir de 6 ans
Quand elle a eu l’age de faire tourner les têtes, certains garçons s’en sont devissés le cou. C’est Elle. Fille de roi et de reine, elle est unique a plus d’un titre. Mais sans frère ni soeur et, surtout, encore plus capricieuse que belle. C’est toujours Elle. Bucheron dans la foret, quand il a appris que la Princesse était a marier, il a dit ≪ Ah bon. ≫ et il a recommence a travailler. C’est Lui. Quand il s’est retrouve face au roi, a la princesse, aux epreuves, il a eu le courage de les affronter, et, bien plus, il a su dire ≪ non ≫ au bon moment. C’est toujours Lui.
> 11h00 et 15h15, Hôtel de Ville

Adolpha, une vie bien rEnger

avec Corinne Masiero, Adolpha, Louise Bronx, Nicolas Grard et les dessins de Remi (1h30)
pour tout âge à partir de 15 ans
≪ Adolpha : une petite fille, une jeune femme, une mère, une épouse, une sœur, une pote, qui vit et traversera les misères physiques, psychologiques, économiques, sociales et judiciaires de son milieu. Adolpha, c’est un voyage dans le temps, un voyage dans la dureté et les épreuves de la vie. (…) Adolpha c’est notre histoire et c’est l’histoire qu’il faut connaître pour savoir que l’éducation populaire, la culture, et nos responsabilités ont un rôle a jouer dans notre avenir et pour comprendre notre présent aussi. (…) Adolpha ne ment pas et elle nous donne une leçon de vie exceptionnelle. C’est pour toutes ses raisons que j’ai souhaite très fort faire connaître et partager ce recueil inattendu, hors du commun et magnifique, le témoignage d’une « Sans Dent » qui crie haut et fort qu’elle a le droit d’exister. ≫ Corinne Masiero.
> 13h30 et 16h30, Hôtel de Ville

Du Nord au Sud, récit d’une expérience

En 2014, Wilma Lévy propose un travail à deux classes de lycée, section économique et sociale : une classe du Lycée Saint-Exupéry dans les quartiers Nord de la ville, une classe du lycée Marseilleveyre dans les quartiers Sud. Cette proposition qui mêle théâtre, géographie, et espace : Du Nord au Sud et réciproquement sera jouée lors de la Biennale des écritures du réel #2 ? en 2014, à la Gare Franche. Du Nord au Sud, récit d’une expérience revient sur cette proposition, en propose une analyse, pas tant sur son déroulement mais davantage sur ce qu’elle a fait émerger comme interrogations, comme évidences, comme témoignages.

« À travers ce projet, l’idée était de créer une rencontre, d’offrir un espace d’échange et de partage entre ces jeunes et de les amener à co-construire ensemble une proposition artistique. Raconter cette expérience singulière permet d’enquêter en creux, de nommer sur ce que pourrait encore l’école, sur ce que l’on peut faire à nos places d’artistes, du rôle, de la place de chacun, du sentiment de trahison que l’on ressent quand point le désir d’échapper à son milieu d’origine ».

Une proposition de et avec Wilma Levy.

> 18h00, Foyer Clair Logis (3 Paul Perrin)

Les Tréteaux d’Artois

C’est QUOI la France ?
C’est QUI la France ?
Ma France, TA France, NOTRE France.
≪ Je Suis ≫, dernier volet du triptyque
≪ MAUX a MOTS ≫ propose par les comédiens et les musiciens des Tréteaux d’Artois.
> Toute la journée sur le Salon et devant l’hôtel de ville à 16h

Gueuloir

Toute la journée, rendez-vous au gueuloir pour écouter les textes d’auteurs invites sur le salon, des résultats d’ateliers d’écriture menés par Colères du présent sur les territoires ou des prises de parole de ceux qui veulent se faire entendre. Des textes qui témoignent, qui dénoncent, qui engagent ; des textes de colère, de rêve ou de douleur ; un partage entre le point d’accueil de Colères du présent et la buvette dont on découvrira le programme sur place.
> Toute la journée – Village du livre (Grand Place) ; programme à retrouver sur place et sur ce site.