LE 30 AVRIL : SOIRÉE DE LITTÉRATURE ET DE CRITIQUE SOCIALE

Une soirée dédiée à la littérature et à la critique sociale, la veille du Salon du livre. De quoi se plonger dans le grand bain des livres et des idées, si ce n’était pas encore fait.
Au menu : discussion avec le·la lauréat·e du prix Ados en colère remis le vendredi précédent, 26 avril, par 500 adolescents
membres du jury. Puis, révélation du·de la lauréat·e du prix Amila-Meckert, qui sera suivi par la lecture d’extraits de son livre par
Lucie Boissonneau. Enfi n, le dernier moment est consacré à La Conférence, pendant laquelle une personnalité invitée le 1er mai est chargée de donner son regard sur la problématique abordée pendant l’année, à savoir, pour 2019 : la justice, pilier ou béquille de nos démocraties. L’occasion d’écouter Gérard Noiriel, auteur entre autre d’une Histoire populaire de la France aux éditions Agone.

AMILA-MECKERT

sa vie, son oeuvre, ici >>>

LES LIVRES NOMINÉS

• Thomas Cantaloube, Requiem pour une République (Gallimard)

• Grégoire Damon, Fast-food (Buchet Chastel)

• Sophie Divry, Trois fois la fin du monde (Notablia)

• Pascal Manoukian, Le Paradoxe d’Anderson (Seuil)

• Joseph Ponthus, À la ligne (La Table ronde)

LUCIE BOISSONNEAU

Comédienne formée à l’école du Théâtre du Nord de Stuart
Seide, Lucie Boissonneau ne quitte plus les planches depuis, alternant créations contemporaines et adaptations de textes du
répertoire. On la retrouve actuellement dans Le Brâme du cerf de Renaud Triffaut, L’Assommoir revu par David Czesienski, d’après Zola, ou encore Les Crépuscules de Thomas Piasecki.

GÉRARD NOIRIEL
Historien, directeur d’études à l’EHESS, Gérard Noiriel a notamment travaillé sur l’articulation de l’immigration, de la
nation et des sentiments xénophobes. L’un de ses derniers livres parus, Une Histoire populaire de la France, est une synthèse de toute une vie de recherches et d’engagements.