Bandeau image

Quelques animations de rue

Au menu : mots sous parapluie, expo sur bâche, graff…

GRAFFE TA COLÈRE !

Pour les adolescents Fort du succès de l’année passée, l’expérience de graff est donc renouvelée avec Echos d’en Bas. Sur le chapiteau des débats, une toile permet de s’essayer à la bombe – de peinture – et d’exposer à tous les raisons de la colère.

De 14h à 17h, Grand Place.

DU VENT DANS LES MOTS

Les mots s’invitent s’incrustent se dévoilent. Ils s’alignent sur le papier refusant une trajectoire toute tracée. Poésie résistante, poèmes de l’engagement, au féminin.
Deux lectrices chanteuses, vous partagent quelques mots, sous un parapluie et partout où ça leur chante.

POGO ! EXPO PHOTO DE ROLAND CROS, rue des Balances

Regards sur la scène punk française (1986-1991)

« Je n’avais jamais vu ça avant, même pas soupçonné que ça puisse exister, une telle énergie, un tel manifeste expressionniste et en même temps une telle fête, un tel carnaval politique », s’enthousiasme Roland Cros après son premier concert de Bérurier noir, groupe dont il devient alors le photographe. De 1986 à 1991, il immortalise toute la scène punk française : Ludwig Von 88, Parabellum, Washington Dead Cats, les Thugs, les Wampas, les Endimanchés, Pigalle, les Dileurs, les Cadavres… Il se balade partout, est sur scène, dans la salle, en coulisse, dans les loges et aussi dans les camions, sur la route, en studio… Pour la plupart inédites, les photos réunies dans ce livre font revivre le mouvement dit du rock alternatif, qui charriait dans le sillage de ses performances, de ses hymnes, de son folklore, toute une horde d’utopistes, de clowns et de poètes, toute une jeunesse révoltée bien décidée à mettre un joyeux bordel.

Avec des textes de Géraldine (Kochise, Cartouche)  | Géant Vert (Parabellum, Karbala 413) | Zigor (militant politique) | tapage (activiste & illustrateur) | Gil (illustrateur, fanzines) | Violette (Tromatism, Ethnopaire)

Photos de Roland Cros – Préface de Marsu (manager de Bérurier noir, Lucrate Milk…)
Le livre est à retrouver à la boutique, sous les chapiteaux le 1er mai Co-édition L’Echappée et Archives de la zone mondiale